ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Restauration familiale et goûteuse à Savio

Amé­lie, la cui­si­nière de Savio

Amé­lie, jeune femme enjouée d’une tren­taine d’années, règne sur les cui­sines du Col­lège Savio. Pas­sion­née par son métier, Amé­lie pos­sède les qua­li­tés qui font un bon chef : curio­si­té, géné­ro­si­té et elle ne craint pas d’innover, tenant compte du carac­tère par­ti­cu­lier de ses jeunes clients en matière d’alimentation.

Depuis son arri­vée au début de l’année dans l’établissement, elle a mis en place une cui­sine saine, à base d’aliments issus pour la plus grande part de la cam­pagne envi­ron­nante, mais aus­si savou­reuse et revi­go­rante. Amé­lie accorde une grande impor­tance aux besoins nutri­tion­nels des ado­les­cents qui sont impor­tants et variés, ain­si qu’à la trans­for­ma­tion des ali­ments. Elle fait en sorte qu’ils sachent à quoi res­semble un légume avant d’être cuit, cou­pé en ron­delles ou écra­sé en purée. Pour cette ren­trée 2017, elle met en place des menus équi­li­brés avec des pro­duits frais tra­vaillés mai­son et elle inno­ve­ra avec des menus à thème : végé­ta­rien, chi­nois par exemple. Son but : faire décou­vrir aux enfants com­ment on se nour­rit ailleurs. Ces repas seront l’occasion pour les Savio­tins de connaître d’autres cultures culi­naires, de nou­velles saveurs, des épices et des herbes aro­ma­tiques dif­fé­rentes de celles aux­quelles ils sont habi­tués. Il ne s’agit pas de les dépay­ser bru­ta­le­ment, mais plu­tôt d’élargir en dou­ceur leur hori­zon gus­ta­tif et de leur faire com­prendre le pour­quoi et la richesse de cette diver­si­té. Ce qui ne l’empêche pas de réa­li­ser éga­le­ment une cui­sine fami­liale avec pour le dîner des plats qui ren­contrent tou­jours beau­coup de suc­cès telle la purée de pommes de terre. Le plai­sir de man­ger est déjà pré­sent chez les ado­les­cents et ils appré­cient de dégus­ter, de temps à autre seule­ment, les grands favo­ris que sont les frites, les wraps ou le kebab.

La res­tau­ra­tion ins­tau­rée au Col­lège Savio par Amé­lie plaît sans aucun doute aux Savio­tins, car les assiettes reviennent vides en cui­sine. À un moment où la Loi TECV oblige les éta­blis­se­ments de res­tau­ra­tion col­lec­tive à mettre en place une démarche contre le gas­pillage ali­men­taire, le Col­lège Savio n’a pas de sou­cis à se faire !

CDS News