ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Quelques conseils à pratiquer sans modération pendant cette période

Quelques conseils à pra­ti­quer sans modé­ra­tion pen­dant cette période de confi­ne­ment pour res­ter posi­tifs !

Durant ce confi­ne­ment, nous pou­vons être, de temps en temps, tra­ver­sés par le doute, le « coup de mou », un cer­tain pes­si­misme… Mais com­ment ne pas se lais­ser enva­hir pas ces drôles d’é­mo­tions ?

- Tout d’a­bord, comme nous l’a­vons appris à Savio, sachons uti­li­ser nos « deux hémi­sphères » du cer­veau. En effet, nous sommes de bonne humeur quand nos deux cer­veaux com­mu­niquent bien entre eux et que biys biys ser­vons autant de l’un que de l’autre. Mais de quoi par­lons-nous ? Si nous avons plu­tôt l’ha­bi­tude de sol­li­ci­ter notre hémi­sphère gauche – celui de la logique, de l’a­na­lyse, de la mémoire audi­tive, du lan­gage -, culti­vons l’art, la créa­ti­vi­té, l’hu­mour ou l’in­tui­tion qui incarnent notre hémi­sphère droit. Trou­vons l’é­qui­libre, l’har­mo­nie en cette période de crise sani­taire.

- Ensuite, cui­si­nons de bons petits plats avec des pro­duits du ter­roir, avec des choses simples mais vraies, « essen­tielles » car nous devons prendre bien soin de notre intes­tin. En effet, le com­por­te­ment ali­men­taire joue un rôle déter­mi­nant dans la mesure où l’in­tes­tin, notre « deuxième cer­veau », pilo­te­rait une par­tie de nos émo­tions. On est de plus en plus cer­tain qu’il aurait un impact sur notre humeur et per­met­trait une dimi­nu­tion du stress… Et je sais de quoi je parle.

- Après, écou­tons de la musique clas­sique, et plus par­ti­cu­liè­re­ment du Mozart ! En effet, uti­li­sée comme méde­cine « com­plé­men­taire », la musique dimi­nue l’an­xié­té et per­met aux idées noires de s’en aller. Chouette, la bonne humeur revient ! Je vous conseille le mor­ceau qui agit comme un  anti­dé­pres­seur ; je veux par­ler de la Sonate pour deux pia­nos K448. Le com­po­si­teur est notam­ment pres­crit pour les nour­ris­sons pré­ma­tu­rés car ses créa­tions pro­tègent les neu­rones du stress et aug­mentent leur crois­sance. A Savio, je fais sou­vent écou­ter du Mozart aux enfants le mer­cre­di afin de cou­per la semaine et les apai­ser pour apprendre. Je vous pré­co­nise éga­le­ment le « Concer­to ita­lien » de Bach et le « Concer­to gros­so » opus 6 d’Ar­can­ge­lo Corel­li. A écou­ter qua­rante minutes en fin de jour­née ; ce n’est pas mal ! Mais je peux éga­le­ment vous pro­po­ser, dans un tout autre domaine, du « hea­vy metal » qui agit posi­ti­ve­ment sur le moral, avec des ver­tus plus sti­mu­lantes qu’eu­pho­ri­santes. Et… écou­ter du Dis­co, et plus par­ti­cu­liè­re­ment le groupe sué­dois ABBA, n’est pas mal non plus !

- N’hé­si­tons pas à choyer ce que nous appe­lons les émo­tions posi­tives ; elles sont au nombre de huit, comme les intel­li­gences mul­tiples. Je veux par­ler ici de la curio­si­té, de la fier­té, de l’es­poir, du bon­heur, de la gra­ti­tude, de l’é­ton­ne­ment, de la moti­va­tion et de la satis­fac­tion. Exer­cez-vous à les repé­rer, à les éprou­ver et à vous en sou­ve­nir !

- Alors que nous nous retrou­vons face à nous-mêmes, il est temps de prendre soin de soi et de se res­pec­ter ! Faites l’in­ven­taire de tous vos talents ; faites un point sur tout ce que vous avez accom­pli ; gom­mez ce que vous avez raté, puis repar­tez sur de bon rails ! En effet, trop sou­vent voire presque sys­té­ma­ti­que­ment, quand nous fai­sons notre exa­men de conscience, nous pen­sons plus spon­ta­né­ment aux situa­tions lou­pées, à nos fautes, à nos échecs qu’à nos réus­sites. Il est impor­tant de regar­der der­rière nous, de prendre une feuille de papier, de décou­per notre vie en tranches de dix ans et de trou­ver notre grande réus­site de la décen­nie. Iden­ti­fions ensuite nos points forts dans dif­fé­rents domaines de notre vie (amour, tra­vail, amis, loi­sirs, famille, etc.). Pen­sons ensuite à tous les petits plai­sirs qui émaillent notre jour­née, notons-les.

Sachons culti­ver le fameux « carpe diem » !

Durant cette période de confi­ne­ment, sur­pre­nons-nous et sur­pre­nons nos proches ! Soyons un peu fous et embel­lis­sons notre quo­ti­dien par des gestes et des atti­tudes posi­tives !

Chris­tophe Labrousse

Direc­teur-Fon­da­teur de l’É­cole-Col­lège Domi­nique Savio