ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée depuis 27 ans

Accueil de nouveaux élèves en cours d’année.

Il reste des places en 6ème, 5ème et 3ème. Inscriptions sur rendez-vous au 06 31 99 30 51

Savio a 25 ans

Depuis 25 ans, matière par matière, l’enfant se construit !

Lecture, écriture, mathématiques, histoire, géographie…

L'importance de la lecture

Toutes les matières enseignées au sein de l’École-Collège Dominique Savio contribuent à la formation intellectuelle de l’enfant, mais la manière de les concevoir et de les approcher jouera un rôle majeur dans la construction de sa personnalité.

Bien évidemment, l’enseignement de la lecture est fondamental. Une fois maîtrisé, cet instrument sera utilisé tout au long de la vie et, dans un premier temps, pour acquérir d’autres connaissances. Il est donc essentiel de ne pas rater cette étape décisive.

C’est au cours préparatoire que commence cet apprentissage qui se poursuivra tout au long de la scolarité. Chacun ne lira pas au même rythme, certes, mais il ne faut surtout pas passer à côté de la moindre envie de lire manifestée par l’enfant, même si cela paraît un peu tôt.

C’est pourquoi il est souhaitable que, dès leur plus jeune âge, les enfants soient familiarisés à la “compagnie” des livres, comme j’aime à le répéter au sein de notre école des parents, le Cercle des Parents pas Carrés. Or, pour différentes raisons (difficultés sociales, culturelles, manque d’habitude…), bien des familles n’ont pas ce réflexe.

Une bibliothèque à Savio

A Savio, les éducateurs accordent un grand intérêt à la construction d’une bibliothèque de classe qui stimule le désir de lecture et les échanges. Lorsque nous recevons un écrivain, les enfants doivent lire, soit individuellement, soit par le moyen de la lecture collective, plusieurs de ses livres.

Méthode d'apprentissage de la lecture

Nous utilisons essentiellement la méthode dite “syllabique” quand un jeune élève connaît de trop grosses difficultés de lecture car elle structure l’esprit. Partant des éléments simples (voyelles, consonnes), elle les combine pour former des éléments plus complexes (syllabes, puis mots). De manière générale, cette méthode me semble nettement plus intéressante que la méthode globale ou la semi-globale.

Cela dit, un éducateur consciencieux et attentif à chaque enfant doit toujours trouver la méthode qui convient à celui-ci. Ainsi, il lui appartient, par exemple, de déterminer si l‘élève est plus auditif que visuel et d’en tirer des conséquences au niveau de la méthode à appliquer.

La progression doit également être graduée en fonction de la maturation de chaque enfant. Il nous faut d’ailleurs toujours garder à l’esprit qu’au final, on sait lire seulement lorsqu’on saisit en même temps le sens du texte.

Lecture quotidienne à l'école

À Savio, la lecture est obligatoire quotidiennement, entre 12h et 12h15, juste avant le repas. Que ce soit à voix haute pour les uns, ou à voix basse pour les autres, peu importe.

La partie est gagnée lorsque l’enfant pratique la lecture comme moyen simple et habituel de satisfaire ses désirs de découverte, de connaissance et d’enchantement.

A l’inverse, les éducatrices et les éducateurs sont tout particulièrement vigilants et attentifs à celles et ceux qui font un rejet de la lecture en raison de différents blocages.
Cet apprentissage doit se passer dans les meilleures conditions possibles puisqu’il conditionne le bon déroulement des étapes suivantes : l’écriture et l’acquisition des autres connaissances.

C’est du désir d’imitation que naît l’envie d’écrire, mais comment pourrait-on se relire si les caractères que l’on aligne sont déformés ? L’écriture apprend à l’enfant le contrôle de soi.

Mais c’est aussi et surtout un moyen fabuleux pour s’introduire dans le domaine de la pensée. Parallèlement à l‘apprentissage de la lecture, l’enfant devient capable d’établir un rapport entre ce qu’il écrit et la chose signifiée.

Pour parvenir à ce résultat, il aura fallu toute la patience et la méthode de l’éducateur, son souci d’une démonstration passant par des gestes simples, la correction des mauvaises positions… le tout devant contribuer à instaurer un réel climat de sérénité, sans contraintes excessives.

L’étude du français comme moyen de communication et d’expression dans notre pays trouve tout naturellement sa place aux côtés de la lecture et de l’écriture.

La connaissance de la langue est d’autant plus indispensable qu’elle permet d’aborder l’apprentissage des autres matières.

Étude de la langue

À Savio, les composantes de l’étude de notre langue – grammaire, vocabulaire, orthographe, expression orale ou écrite – sont enseignées chaque matin selon un emploi-du-temps bien précis, étudié en fonction du rythme biologique de l’enfant et du fonctionnement de son cerveau. Qu’il s’agisse de l’exercice de la langue parlée, d’une dictée, d’une rédaction, tous les exercices sont liés le plus possible aux préoccupations des enfants et visent à faire travailler leur sensibilité, leur imagination et leur attention.

Permettre à l’enfant d’acquérir rigueur, précision, joie de la difficulté vaincue, confiance en soi… la mathématique a bien des vertus !

Base de toute connaissance scientifique, la mathématique est un langage universel. À l’école primaire, son enseignement doit être concret avant tout et s’appuyer sur le réel.

Géométrie

La géométrie, qui permet de mesurer l’intelligence de l’enfant, est très appréciée à Savio où son enseignement est conçu comme une leçon de choses appliquée à des objets concrets aux formes mesurables. Nous nous attachons à l’aborder de manière simple et à éviter l’abondance de termes techniques et de définitions ennuyeuses.

Quant au calcul mental, véritable gymnastique intellectuelle, nous l’utilisons, mais cet exercice devient de plus en plus compliqué pour les élèves au fil des années… malheureusement…

Mathématiques

Les thèmes des problèmes mathématiques reposent sur les préoccupations et intérêts réels des enfants. Appliquant des notions et des règles acquises, ils contribuent, au cœur de cette discipline, à la formation de l’esprit, de la réflexion et donc de la pensée.

Histoire

Dans toute la mesure du possible, l’enseignement de l’histoire doit, lui aussi, s’appuyer sur du concret et être formulé de manière simple et claire, de sorte que la référence à l’expérience personnelle de l’enfant soit facilitée.

La mise en présence d’images du passé (gravures) et l’évocation de la vie quotidienne (vêtements, nourriture, cadre de vie…) permettent d’œuvrer judicieusement dans ce sens en facilitant la comparaison avec l’époque actuelle.
Le propos doit aller à l’essentiel car il est inutile d’encombrer les jeunes esprits avec des détails qu’ils risquent de retenir au détriment d’événements importants.
Nous axons donc notre enseignement sur l’histoire des civilisations davantage que sur celle des personnages.

Quelques dates clés apprises par cœur et également indiquées sur un tableau récapitulatif sur le mur de la classe permettent de situer les grands événements historiques et d’éviter les confusions.

Géographie

Une autre discipline est particulièrement intéressante en cela qu’elle contribue à développer le sens de l’observation, la mémoire et le raisonnement : la géographie. En effet, la géographie permet de bien connaître son pays et de le situer par rapport au reste du monde.

Là aussi, les définitions doivent être claires et précises. L’enseignement de cette matière s’accompagne de l’élaboration de croquis et de la lecture de cartes muettes, dès que l’enfant en est capable.

Soigneusement préparée, une leçon de géographie sera attrayante et vivante, surtout si on prend soin d’évoquer des sujets qui intéressent les enfants et de leur faire observer ce qui les entoure (horizon, points cardinaux, accidents du sol…). Ceci contribuera largement à ce qu’ils se repèrent dans le temps et dans l’espace.

Matières scientifiques

La Saviotine ou le Saviotin est doté(e) d’une curiosité naturelle qui ne demande qu’à être exploitée par les exercices d’observation utilisés dans les matières scientifiques (SVT, sciences physiques, technologie).

En classe ou en promenade dans la nature, l’éducateur provoque l’expérimentation (goûter, sentir, soupeser, regarder…) et le questionnement (pourquoi ? Comment ?). Il s’attache à apporter des réponses claires et précises.

Des méthodes concrètes et vivantes contribuent à entretenir la curiosité et l’attention des enfants dans un objectif d’éveil permanent et de respect de la nature.

Christophe Labrousse

Fondateur et Directeur de l'Ecole-Collège Dominique Savio

Président de l’association Le Cercle des Parents pas Carrés

Le Cercle des parents pas Carrés
Logo Savio