ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Blablascar School : une grande et très belle fête

Les Savio­tins nous ont don­né à vivre en ce soir du 23 novembre une grande et belle fête à l’occasion de la comé­die musi­cale « Bla­blas­car School » .

Plus de 300 per­sonnes étaient réunies same­di 23 novembre dans la salle Jacques Pré­vert à Melle pour par­ti­ci­per à un diner spec­tacle inha­bi­tuel, orga­ni­sé en par­te­na­riat entre l’association Tsi­ky Soli­da­ri­té et l’École-Collège Savio, à l’occasion du 30e anni­ver­saire de la Conven­tion Inter­na­tio­nale des Droits des Enfants (CIDE) le 20 novembre 2019. Le livret était écrit par Chris­tophe Labrousse, la musique par Camel Arioui, Luc était aux drums et Inès au pia­no ; quant à Léo­nore, elle était res­pon­sable de la chorégraphie.

« Bla­blas­car School » raconte l’histoire de M. Rako­to, employé muni­ci­pal, sur le point de prendre sa retraite. Sa fonc­tion prin­ci­pale étant de conduire le bus sco­laire, le maire doit trou­ver une solu­tion pour le trans­port des enfants. Il pro­pose d’acheter un cyclo­bus, mais les habi­tants refusent de coopé­rer. Fina­le­ment, les enfants qui débordent d’imagination demandent à Madame Simone de léguer son âne à la com­mune. Ils ont tout pré­vu : l’âne sera dres­sé pen­dant l’hiver, on le soi­gne­ra avec de la musique douce, des câlins et des huiles essen­tielles et, en été, il pour­ra pro­me­ner les per­sonnes âgées. Chris­tophe Labrousse était le réci­tant et la comé­die était répar­tie autour de sa parole entre des moments de pur théâtre et d’autres de danse.

Scin­dée en deux grandes par­ties, les dif­fé­rents articles de la Conven­tion Inter­na­tio­nale des Droits des Enfants furent lus sur scène avant le début du pre­mier acte. Une mise en scène inven­tive col­lait à la musique et sou­te­nait avec bon­heur les dif­fé­rents mou­ve­ments. Les enfants chan­tèrent des chan­sons dont le thème était lié à l’action de la comé­die musi­cale, cer­taines en créole, et firent par­ti­ci­per la salle dans une joyeuse ambiance.

Le but de l’association créée par Bru­nah Fabio­la Bouis­son est de sen­si­bi­li­ser l’opinion fran­çaise à la vie extrê­me­ment dif­fi­cile de la popu­la­tion mal­gache ain­si qu’à sa culture et d’apporter aux Mal­gaches, à tra­vers des pro­jets bien ciblés, les aides maté­rielles sus­cep­tibles d’améliorer la vie des femmes et des enfants plus par­ti­cu­liè­re­ment en milieu rural. Elle a pro­fi­té de la mani­fes­ta­tion pour le rap­pe­ler au cours d’une inter­ven­tion et a fait un compte ren­du de son der­nier voyage à Mada­gas­car, pré­ci­sant que le par­te­na­riat entre Savio et l’école de Maro­toa­la se met­tait en place de manière très satis­fai­sante et qu’elle avait rame­né de son voyage tout un lot de lettres des enfants malgaches.

Saluons ici la per­for­mance des Savio­tins qui dis­po­sèrent en tout et pour tout de 6 répé­ti­tions pour pré­pa­rer cette comé­die musi­cale et subirent un chan­ge­ment de musi­ciens et de cho­ré­graphe à mi-parcours !

CDS News