ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Visite des tumulus de Bougon pour les Saviotins du Cycle 3

Jeu­di 3 octobre les Savio­tins du 3e cycle se sont ren­dus aux Tumu­lus de Bou­gon où ils ont décou­vert les 6 tumu­lus de la nécro­pole, visi­té l’exposition « Au temps des Mam­mouths » et par­ti­ci­pé à des ate­liers leur fai­sant revivre la vie des hommes pré­his­to­riques. Récit de la journée.

71772851_1157378944472173_5148407912242085888_n

Tout d’a­bord, Del­phine nous a fait la démons­tra­tion de la taille de silex. On apprend que, pour les tailler, il faut un per­cu­teur : cela peut être un galet plus ou moins gros, ou de l’os, ou des bois d’a­ni­maux. Les enfants res­tent bouche bée devant sa dex­té­ri­té. Del­phine fabrique ain­si devant nous, cou­teaux, racloirs, den­ti­cu­lés… aus­si cou­pants que des rasoirs. Elle explique aux enfants qu’elle ne peut leur don­ner ni ses créa­tions, ni les débris de silex. En effet, s’ils étaient trou­vés dans quelques siècles, on pour­rait ima­gi­ner que des hommes pré­his­to­riques ont vécu là.

Ensuite, c’est au tour de la pra­tique : cha­cun confec­tionne un cou­teau en silex, une épingle à vête­ment. Il faut beau­coup de patience… Ce n’est pas facile d’être un enfant préhistorique…

Après le repas pré­pa­ré par Amé­lie que nous dégus­tons sous l’œil de Félix, le mam­mouth, et de son petit mam­mou­thi, nous par­cou­rons le site des Tumu­lus. Impres­sion­nant ! 6 tumu­lus de dif­fé­rentes tailles ont été res­tau­rés, et les Savio­tins découvrent les moyens extra­or­di­naires uti­li­sés pour les construire.

Retour au musée où Natha­naëlle nous explique l’é­vo­lu­tion entre les ani­maux du Néo­li­thique et ceux de notre époque. Com­ment I’homme a inter­agi pour créer de nou­velles espèces et chan­ger cer­taines carac­té­ris­tiques (le blanc du mou­ton, le rose du cochon, la taille des che­vaux, les races de chiens, etc.).

Ensuite, de nou­veau 1a pra­tique. Cha­cun découpe au cou­teau en silex un rond dans le cuir. Plus facile à dire qu’à réa­li­ser… I1 faut faire 12 trous avec un per­çoir en os : cela fait mal aux doigts, mais une fois le cor­don de cuir pas­sé dans les trous, quel bon­heur d’a­voir sa bourse faite par ses propres mains.

Nous repar­tons direc­tion l’é­cole où tout 1e monde revient des étoiles plein les yeux, des sou­ve­nirs plein la tête, et I’en­vie de reve­nir très vite apprendre de nou­velles choses aux tumulus !

Caro­line Leduc