ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Reprise des cours d’arts martiaux à Savio

William Del­becq a repris ses cours à Savio le mar­di soir depuis la mi-sep­tembre. Cette année le pro­gramme sera un peu plus large que l’an pas­sé.

71144668_1144786685731399_3123316310893658112_n

 Le pro­gramme com­prend des cours de remise en forme et de ren­for­ce­ment mus­cu­laire qui alter­ne­ront avec des cours de self-defense, de lutte et de boxe pieds-poings. Les cours de remise en forme avec syn­chro­ni­sa­tion de mou­ve­ments et assou­plis­se­ments vont per­mettre de pré­pa­rer pour la fête de fin d’année des exer­cices un peu plus acro­ba­tiques que ceux pré­sen­tés le 23 juin 2018. Pour le self-defense, William Del­becq, ins­truc­teur de C3 Com­bat a déve­lop­pé une approche ori­gi­nale qui passe par une maî­trise de la vio­lence qui est en nous et qui ne doit s’exprimer qu’au bon moment pour être effi­cace. De nom­breuses écoles se concentrent sur la nature phy­sique de l’agression et oublient tota­le­ment l’aspect men­tal. Or seul un men­tal fort per­met de vaincre. Dans la concep­tion de William, le self-defense se carac­té­rise par trois mots : rapi­di­té, effi­ca­ci­té, vio­lence. Si on veut uti­le­ment faire face à une agres­sion qui, ne l’oublions pas, peut se ter­mi­ner par la mort, la rapi­di­té est essen­tielle ain­si que la vio­lence de la réac­tion. Une agres­sion est un acte très grave, pour bien y répondre il est indis­pen­sable de s’y pré­pa­rer phy­si­que­ment et psy­cho­lo­gi­que­ment.

Tous les internes sont concer­nés par ces cours avec des adap­ta­tions pour les plus jeunes qui découvrent les phases de com­bat sous forme de jeu. William appré­cie que les enfants soient d’âges dif­fé­rents, ce mélange donne des cours plus diver­si­fiés. Néo Del­becq, qui suit brillam­ment les traces de son papa puisqu’il est déjà Com­mis­saire Spor­tif Dépar­te­men­tal, niveau 1, vient l’aider, le mar­di soir, à sur­veiller tout ce petit monde qui doit encore apprendre à être à l’écoute. Il faut savoir se concen­trer dans ce genre de sport sinon on risque des acci­dents ce que les Del­becq, père et fils, veulent évi­ter à tout prix, c’est pour­quoi les phases de véri­table com­bat seront repous­sées au deuxième tri­mestre.

CDS News