ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Rendez-vous avec un conteur extraordinaire

34564329_833404433536294_3978882772738506752_n

Pépi­to Matéo, un conteur extra­or­di­naire

Les Savio­tins ont eu le plai­sir d’accueillir les 4 et 5 juin le conteur Pépi­to Matéo qui a su, avec ses mots, les faire voya­ger.

Pépi­to Matéo fait par­tie des artistes indis­pen­sables sachant racon­ter la folie du monde avec légè­re­té. Détour­neur de mots, bavard illu­mi­né, il entraîne ses audiences che­min de l’imaginaire contem­po­rain. Acteur, pas­sion­né de Brecht, Vian, Iones­co, Admov, Kaf­ka il a éga­le­ment par­ti­ci­pé au renou­veau du conte. Ce conteur extra­or­di­naire a su allier les autres arts du spec­tacle à celui du conte. Il crée des spec­tacles pour petits et grands. Il a d’ailleurs sou­te­nu une thèse de doc­to­rat consa­crée au conteur et au théâtre moderne !

Il n’est donc pas éton­nant que ce bala­din des temps modernes ait séduit les Savio­tins, d’abord les 4e et les 3e le 4 juin avec les­quels il a eu des échanges tous azi­muts durant deux heures, puis avec les autres classes le len­de­main.

Sa manière de s’accaparer de la langue fran­çaise, de jouer avec elle, ses jeux de mots sont une manière poé­tique et un peu folle d’aborder la vie. Cela a beau­coup plu aux Savio­tins. Par ailleurs, tra­vailler sur ses œuvres pour enfants est un vrai régal car ses mes­sages ne les laissent pas indif­fé­rents.

Les Savio­tins ont pas­sé en sa com­pa­gnie deux for­mi­dables jour­nées et ont déci­dé de mettre en pra­tique l’une de ses maximes : « Vise au moins la lune, au pire tu fini­ras dans les étoiles. ». Cela résume bien ce qu’apporte Pépi­to Matéo : on ne parle plus d’ouverture au monde mais on atter­rit dans les étoiles !

Un grand mer­ci à Marie Vul­lo et Jean-Jacques Epron, tous deux de l’Union Régio­nale des Foyers Ruraux de nous avoir fait décou­vrir cet artiste ;

Chris­tophe Labrousse – 12 juin 2018