ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Nouvelle formation pour les enseignants de Savio

L’équipe d’enseignants de l’École-Collège Savio ne cesse de se for­mer pour répondre aux dif­fé­rentes pro­blé­ma­tiques des enfants qui lui sont confiés. La der­nière for­ma­tion date du 12 avril et concerne l’autonomie de l’enfant.

Dis­pen­sée par Emi­lie Michel, psy­cho­pé­da­gogue et coach paren­tale, cette for­ma­tion au-delà de l’aspect théo­rique a don­né lieu à des jeux de rôles aux­quels les édu­ca­teurs se sont prê­tés avec convic­tion. Au cours de cette séance, Émi­lie Michel a com­mu­ni­qué aux édu­ca­teurs une liste de com­pé­tences et qua­li­tés à faire émer­ger chez les enfants. Cette liste repré­sente la feuille de route de la ren­trée 2019 pour les édu­ca­teurs avec un pre­mier contrôle des résul­tats obte­nus aux vacances de la Tous­saint. Le prin­cipe de la méthode est de tra­vailler quo­ti­dien­ne­ment sur ces com­pé­tences.

Par­mi les notions essen­tielles que com­porte cette liste :

La créa­ti­vi­té, indis­pen­sable au déve­lop­pe­ment de l’enfant et qui favo­rise la concer­ta­tion, la pen­sée cri­tique, l’ouverture au monde et ren­force l’estime de soi. Elle lui per­met en plus d’affronter les pro­blèmes et de trou­ver des solu­tions.

La réflexion, l’objectif n’étant pas de for­ma­ter les enfants mais de les ame­ner à réflé­chir, à pen­ser par eux-mêmes et donc à pou­voir opé­rer des choix.

Le res­pect de soi, sans lequel le res­pect de l’autre n’est pas pos­sible.

L’indépendance, l’autonomie pour les­quelles l’accompagnement des parents est indis­pen­sable. C’est en lais­sant leurs enfants prendre des risques cal­cu­lés et faire des erreurs qu’ils pour­ront par­tir à la conquête de leur auto­no­mie et devien­dront des adultes libres.

La confiance en soi qui se construit dans le lien affec­tif avec le parent. Les parents et les ensei­gnants doivent sou­li­gner les actions posi­tives de l’enfant et l’amener à s’accepter tel qu’il est car il ne pour­ra rien entre­prendre sans confiance en lui.

La socia­bi­li­té. Nous sommes condam­nés à vivre en socié­té et qui plus est dans une socié­té en pleine muta­tion. L’enfant doit apprendre qu’il y a celui qui accom­plit l’action et qu’à l’autre bout, il y a celui qui est l’objet de cette action. Les rela­tions entre indi­vi­dus dans une même socié­té doivent se conce­voir dans une pers­pec­tive d’échange et de res­pect excluant la domi­na­tion, l’agressivité ou la sou­mis­sion. Pour qu’elles soient équi­li­brées, il faut y pré­pa­rer l’enfant dès son plus jeune âge. Rien ne peut se faire sans l’autre.

Ces notions – il y en a une qua­ran­taine sur la liste d’Émilie Michel -, viennent com­plé­ter les objec­tifs de la Péda­go­gie Savio­tine, à savoir la réa­li­sa­tion de l’individu, la reva­lo­ri­sa­tion de l’enfant, don­ner du sens et du lien aux appren­tis­sages et redon­ner le sens de l’effort à des élèves décro­cheurs.

Depuis plus de vingt ans, l’École-Collège Savio tra­vaille avec suc­cès à l’amélioration de sa péda­go­gie et du conte­nu de ses cours tout en tenant compte de l’évolution très rapide de la socié­té afin de mieux répondre au pro­fil de chaque enfant fré­quen­tant l’établissement. La for­ma­tion ani­mée par Émi­lie Michel est une étape de plus dans cette direc­tion ain­si que le tra­vail que le corps ensei­gnant savio­tin effec­tue­ra sur les intel­li­gences mul­tiples en août.

CDS News – 4 mai 2019