ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

Informations

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Les parcours éducatifs de l’Éducation Nationale

D’abord qu’entend-on par par­cours édu­ca­tif ? Dans le domaine de l’éducation, le par­cours se défi­nit comme étant un pro­gramme, un plan d’apprentissage pro­gres­sif pour l’élève qui en est le prin­ci­pal moteur.

Ce par­cours intègre ain­si à la fois une dimen­sion indi­vi­duelle, celle de l’élève, et une dimen­sion col­lec­tive, celle de l’équipe péda­go­gique, sans laquelle rien ne pour­rait se faire. Il exprime de manière évi­dente un pro­jet de socié­té se tra­dui­sant par un contrat expli­cite entre la socié­té, l’État et les pro­fes­sion­nels concer­nés.

Quatre par­cours édu­ca­tifs sont pro­po­sés à l’élève, contri­buant, de par la notion de pro­jet qui y est asso­ciée, à un cli­mat sco­laire serein : le par­cours d’éducation artis­tique et cultu­relle, le par­cours citoyen, le par­cours édu­ca­tif de san­té et le par­cours ave­nir.

Le par­cours d’éducation artis­tique et cultu­relle doit favo­ri­ser un égal accès de tous les jeunes à l’art et à la culture. Il est com­po­sé de l’ensemble des connais­sances acquises par l’élève, des pra­tiques expé­ri­men­tées et des ren­contres faites dans les domaines des arts et du patri­moine que ce soit dans le cadre des ensei­gne­ments sui­vis, de pro­jets spé­ci­fiques ou d’actions édu­ca­tives. Les prin­ci­paux objec­tifs de ce par­cours consistent à :

  • diver­si­fier et élar­gir les domaines artis­tiques abor­dés à l’école
  • arti­cu­ler les dif­fé­rents temps édu­ca­tifs et en tirer par­ti
  • don­ner sens et cohé­rence à l’ensemble des actions et expé­riences aux­quelles l’élève prend part.

 

Pen­dant la sco­la­ri­té obli­ga­toire, les connais­sances et les com­pé­tences acquises par les élèves dans le cadre de ce par­cours sont prises en compte pour la vali­da­tion de l’acquisition du socle com­mun de connais­sances, de com­pé­tence et de culture.

Le par­cours citoyen, nou­veau par­cours édu­ca­tif de l’école, du col­lège et du lycée se construit autour de l’Enseignement moral et civique, d’une édu­ca­tion aux médias et à l’information qui prend plei­ne­ment en compte les enjeux du numé­rique et de ses usages et s’accompagne de l’acquisition d’un esprit cri­tique et de la pra­tique du débat démo­cra­tique et de la pré­pa­ra­tion à la Jour­née Défense et Citoyen­ne­té.

Le par­cours édu­ca­tif de san­té s’inscrit dans la double mis­sion de l’école et du col­lège : l’éducation à la san­té des élèves et le sui­vi de leur san­té qui est assu­ré tout au long de leur sco­la­ri­té. L’éducation à la san­té est inté­grée dans les pro­grammes dès l’école pri­maire. Quant aux col­lège et lycées, ils défi­nissent cha­cun un pro­gramme d’éducation à la san­té et à la citoyen­ne­té : édu­ca­tion nutri­tion­nelle, édu­ca­tion à la sexua­li­té, pré­ven­tion des conduites addic­tives.

Ce par­cours édu­ca­tif de san­té est struc­tu­ré autour de trois axes :

  • l’éducation à la san­té, fon­dée sur le déve­lop­pe­ment des com­pé­tences psy­cho­so­ciales en lien avec le socle com­mun de connais­sances, de com­pé­tences et de culture : pour chaque cycle seront décrites les acqui­si­tions visées et les acti­vi­tés pro­po­sées inté­grant l’alimentation, l’hygiène, les rythmes de vie, la sécu­ri­té, les gestes des pre­miers secours, etc.
  • la pré­ven­tion : conduites à risques, conduites addic­tives, etc.
  • la pro­tec­tion de la san­té : envi­ron­ne­ment favo­rable à la san­té et au bien-être.

 

Le par­cours indi­vi­duel d’information, d’orientation et de décou­verte du monde éco­no­mique et pro­fes­sion­nel prend l’appellation « par­cours Ave­nir ». Ce par­cours doit per­mettre à chaque élève :

  • de com­prendre le monde éco­no­mique et pro­fes­sion­nel
  • de connaître la diver­si­té des métiers et des for­ma­tions
  • de déve­lop­per son sens de l’engagement et de l’initiative
  • d’élaborer son pro­jet d’orientation sco­laire et pro­fes­sion­nelle.

 

Ce par­cours est mis en place de la 6e à la ter­mi­nale. Pen­dant la sco­la­ri­té obli­ga­toire, les connais­sances et com­pé­tences acquises par les élèves dans le cadre de ce par­cours sont prises en compte pour la vali­da­tion de l’acquisition du socle com­mun de connais­sances, de com­pé­tences et de culture.

Tout ceci pour vous don­ner une idée plus claire de notre démarche et des actions que nous menons dans le res­pect des déci­sions de l’Éducation natio­nale.

Chris­tophe Labrousse