ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

L’école doit se réinventer face à la crise sanitaire

Le mot du péda­gogue

Le confi­ne­ment a géné­ré, chez les jeunes, des angoisses, des pho­bies par­fois, une perte de repères et, de ce fait, une réelle envie de retrou­ver le che­min de l’é­cole. Et pour cause… Ce début d’an­née sco­laire est bien dif­fé­rent des pré­cé­dents, et mon constat est sans appel.

Comme je le répète sou­vent, le cadre pro­po­sé à l’é­cole est vital et sécu­ri­sant pour les élèves : il pose les limites et apaise les enfants. Durant le confi­ne­ment, ce manque de cadre « sco­laire » a posé de nom­breuses dif­fi­cul­tés : il faut sépa­rer la vie à la mai­son de la vie à l’é­cole, comme il serait néces­saire de dis­so­cier la vie pri­vée de la vie publique. Ne confon­dons pas sphère pri­vée et sphère édu­ca­tive.

Rien ne rem­pla­ce­ra la pré­sence de l’en­sei­gnant et des agents. Leur pos­ture est réfé­rence pour les élèves ; seul l’en­sei­gnant peut détec­ter, com­prendre, recon­naître un enfant qui ne va pas bien, qui n’a pas com­pris ou qui est en train de « décro­cher », comme on aime à le répé­ter. C’est l’éner­gie de l’é­du­ca­teur, son inves­tis­se­ment, son écoute, sa per­sé­vé­rance, et j’en passe, qui déter­minent l’éner­gie de la classe et l’appé­tence des enfants face au Savoir. Alors oui, ensei­gner est exi­geant ! Pri­vi­lé­gier la qua­li­té des rela­tions est pri­mor­dial. Le tra­vail en dis­tan­ciel, c’est mieux que rien, mais il ne favo­rise pas la rela­tion directe ou l’im­por­tance de l’ins­tant. La rela­tion « directe » ne se trouve pas sur un site…

Tra­vailler en groupe ou apprendre avec les autres motive les enfants. Non plus l’es­prit de com­pé­ti­tion, c’est la notion de coopé­ra­tion qui doit pré­va­loir aujourd’­hui car la situa­tion sani­taire l’exige. L’é­cole incarne la socié­té ; l’é­lève ne peut évo­luer socia­le­ment qu’en son sein. Ce sont les appren­tis­sages qui conso­li­de­ront le socle com­mun de com­pé­tences. En effet, la péda­go­gie savio­tine mise en place et les dif­fé­rentes manières qu’u­ti­lise l’é­du­ca­trice ou l’é­du­ca­teur pour faire avan­cer les élèves seront déter­mi­nantes dans la réus­site de cha­cune et cha­cun.

« Savoir, c’est pou­voir agir et avan­cer en favo­ri­sant la qua­li­té édu­ca­tive et créa­trice ! »

Chris­tophe Labrousse

16 octobre 2020