ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Journée Portes ouvertes à Savio

P1170488

Néo et Mael ren­dant compte du tra­vail accom­pli

C’est désor­mais une tra­di­tion. Chaque année, en mai, il est pos­sible de visi­ter notre école-col­lège et de s’informer sur les condi­tions d’admission et de vie dans notre éta­blis­se­ment ain­si que de ren­con­trer et de dis­cu­ter avec nos ensei­gnants. Ce 8 mai a été l’occasion de faire décou­vrir à nos visi­teurs notre éta­blis­se­ment et notre péda­go­gie.

Cette année, ce sont Maël Mar­teau et Néo Del­becq qui ont ser­vi de guides aux parents et pro­fes­sion­nels venus nous rendre visite. Qui mieux qu’eux pou­vait expli­quer le fonc­tion­ne­ment de l’école et les bien­faits qu’ils en avaient tirés ? Très dif­fé­rents : Maël pos­sède une « tchache » d’enfer alors que Néo est beau­coup plus réser­vé, ils ont pris leur rôle au sérieux. Ils ont en com­mun une appré­cia­tion posi­tive de l’école : Néo déclare que c’est sa seconde mai­son alors que Maël, interne res­pon­sable d’étage, en classe de 3e, sait que, sans son séjour à Savio, il n’aurait pu pré­sen­ter à la fin de l’année sco­laire le Bre­vet des écoles ni pré­pa­rer son ave­nir en se fai­sant accep­ter par Les Com­pa­gnons du Devoir pour effec­tuer une for­ma­tion d’électricien. Néo de son côté, en 4e, a pas­sé à 13 ans avec suc­cès l’examen de Com­mis­saire Spor­tif Dépar­te­men­tal niveau 1. Ses parents estiment que, même s’il avait les qua­li­tés phy­siques et les connais­sances tech­niques pour y arri­ver, c’est à Savio qu’il doit d’avoir acquis la concen­tra­tion néces­saire à cet exer­cice.

Nos deux purs pro­duits savio­tins se sont par­ta­gés l’accueil et l’accompagnement des parents

leur fai­sant décou­vrir les salles de cours, mais aus­si les dor­toirs, les sani­taires et la cui­sine où Amélie,la cui­si­nière de l’établissement, était éga­le­ment pré­sente pour accueillir les parents, car, à Savio, la res­tau­ra­tion est aus­si impor­tante que l’enseignement ! Ils ont été éton­nés de décou­vrir les pré­oc­cu­pa­tions de cer­tains adultes qui, ne trou­vant pas de solu­tions appro­priées pour leur enfant hors-norme, s’inquiètent. Maël a revé­cu ain­si le propre par­cours de sa famille.

Au final, une jour­née riche d’échanges pour tous.

Chris­tophe Labrousse – 10 mai 2018