ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Du plaisir de rester à Savio les jours fériés

31687403_817850165091721_5874926962077597696_n

Mar­di 1er mai, les internes de notre éta­blis­se­ment sco­laire qui n’avaient pu ren­trer chez eux juste pour une jour­née ont pu assis­ter à la 8e ren­contre inter-asso­cia­tive cultu­relle et spor­tive qui s’est dérou­lée à Saint-Léger de la Mar­ti­nière.  

Nous nous orga­ni­sons pour que nos élèves demeu­rant trop loin pour ren­trer chez eux pour juste une jour­née fériée puissent par­ti­ci­per néan­moins à des acti­vi­tés inté­res­santes et à but péda­go­gique. Ce fut le cas ce pre­mier mai dans le cadre de cette jour­née d’échange culture et sport orga­ni­sée par les jeunes du Foyer Rural et le Conseil des Jeunes avec le sou­tien de la com­mune de Saint-Léger de la Mar­ti­nière.

Des ate­liers étaient orga­ni­sés le matin sur quatre site dif­fé­rents aux­quels les jeunes pou­vaient par­ti­ci­per gra­tui­te­ment et concer­naient des acti­vi­tés très dif­fé­rentes : sports col­lec­tifs, chal­lenge VTT, décou­verte BMX, cui­sine, pâtis­se­rie, yoga, chants et mosaïque.

Après un apé­ri­tif offert par la muni­ci­pa­li­té, ce qui avait été pro­duit dans les ate­liers cui­sine et pâtis­se­rie fut consom­mé lors du repas de midi qui ras­sem­bla tout le monde autour de tapas, paël­la, cookies et brioches aux pépites de cho­co­lat !

L’après-midi fut consa­cré à plu­sieurs repré­sen­ta­tions théâ­trales. Les troupes pré­sentes cette année étaient celles de l’association « Le théâtre de la Sèvre » de SEPVRET, la Socié­té d’Éducation Popu­laire « Les Com­pa­gnons de la Bonvent » de Van­zay, Les Jeunes Tré­teaux de la Légère du Foyer Rural de Saint-Léger de la Mar­ti­nière. Un goû­ter fut offert à tous les comé­diens-ama­teurs, à leurs res­pon­sables ain­si qu’à tous les par­ti­ci­pants de la jour­née.

Une fois de plus, ces acti­vi­tés ont sen­si­bi­li­sé les jeunes à la pra­tique cultu­relle. Elles ont éga­le­ment favo­ri­sé le lien social, la ren­contre et l’échange inter-foyers et inter-asso­cia­tions, l’épanouissement indi­vi­duel de chaque jeune à tra­vers la réa­li­sa­tion d’un pro­jet col­lec­tif et l’esprit d’ouverture. Elles per­mettent une meilleure socia­li­sa­tion des enfants qui apprennent à se connaître et à prendre du plai­sir à se ren­con­trer.

Chris­tophe Labrousse – 12 mai 2018