ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Inscrire de nouvelles disciplines aux programmes

EXTRAIT DE L’OUVRAGE « DONNER DU SENS À L’ÉCOLE D’AUJOURD’HUI »

 Devant la néces­si­té de réin­ven­ter beau­coup de choses dans le domaine de l’éducation en rai­son d’un confi­ne­ment pro­lon­gé, Chris­tophe Labrousse a choi­si de pos­ter sur le site de l’École-Collège Savio des extraits signi­fi­ca­tifs de son der­nier ouvrage publié aux Edi­tions du Pan­théon : « Don­ner du sens à l’école d’aujourd’hui ». En prendre connais­sance per­met­tra aux parents et à tous ceux qui s’intéressent à l’éducation dans notre pays de pré­pa­rer uti­le­ment l’après-crise. Le texte que nous vous pro­po­sons aujourd’hui recom­mande d’intégrer de nou­velles dis­ci­plines aux pro­grammes. 

De nou­velles matières doivent inté­grer les emplois du temps. La médi­ta­tion dont je vous ai entre­te­nu à plu­sieurs reprises tant elle est essen­tielle, mais aus­si le tai­ji, le yoga ou d’autres dis­ci­plines orien­tales per­met­tant à l’organisme des enfants de se poser, de démar­rer la jour­née dans la séré­ni­té et de faire en sorte qu’ils apprennent à écou­ter leur corps. Car ils ne se connaissent pas et ne soup­çonnent pas de quoi ils sont capables. Bien s’ancrer dans le sol, comme le pro­pose le tai­ji, rend les enfants plus solides psy­cho­lo­gi­que­ment. Ils ont besoin d’apprendre à faire corps avec eux-mêmes. J’utilise volon­tai­re­ment cette image parce que la plu­part consi­dèrent qu’il y a la per­sonne, l’âme comme vous vou­drez l’appeler d’un côté et de l’autre le corps. Il est essen­tiel qu’ils réa­lisent ce qu’ils sont en tant qu’êtres humains et entre­prennent une démarche d’introspection afin de sor­tir de la super­fi­cia­li­té. C’est à l’école de demain d’expliquer cette néces­si­té puisque la famille ne le fait pas.

Et pour­quoi ne pas s’ouvrir à d’autres dis­ci­plines, qui, de prime abord, sur­prennent comme l’empathie par exemple ? Le Dane­mark est le seul pays où l’empathie, cette capa­ci­té à res­sen­tir les émo­tions de l’autre, est ensei­gnée à rai­son d’une heure par semaine. Le manque d’empathie serait occa­sion­né par un nar­cis­sisme crois­sant engen­drant la dépres­sion et blo­quant son épa­nouis­se­ment.

Toutes ces dis­ci­plines doivent faci­li­ter la réflexion de l’enfant, lui don­ner confiance et favo­ri­ser son évo­lu­tion.

Chris­tophe Labrousse

Ce livre peut être com­man­dé chez votre libraire ou direc­te­ment au 06 31 99 30 51

« Don­ner du sens à l’école d’aujourd’hui » – Prix : 15,90€ – 166 pages – Ed du Pan­théon