ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Faire du « sur mesure » pour accueillir nos élèves !

Le Mot du péda­gogue

Après huit semaines de confi­ne­ment pour les uns, voire plus pour les autres, il va nous fal­loir accueillir nos élèves en fai­sant du « sur mesure » en fonc­tion de cha­cune et cha­cun.

Les termes de « péda­gogue » et « péda­go­gie » vont alors prendre tout leur sens !

En effet, pour les élèves qui pour­ront reve­nir à l’é­cole, cette reprise est essen­tielle afin de ren­for­cer la rela­tion avec eux comme avec leur famille ; c’est le moment de retis­ser les LIENS, indis­pen­sables, qui se sont obli­ga­toi­re­ment « dis­ten­dus » au fil des semaines… Ce retour à l’é­cole est un moment pri­vi­lé­gié pour les écou­ter, faire un bilan de la situa­tion avec cha­cune et cha­cun d’entre eux.

« Outre les dimen­sions sani­taires, le retour à l’é­cole va impli­quer de prendre en compte les dimen­sions sociales, psy­cho-affec­tives et fami­liales liées à la période de confi­ne­ment. En effet, l’é­pi­dé­mie du Covid-19 et la période de confi­ne­ment ont et auront un impact majeur sur la socié­té fran­çaise. Elles peuvent avoir tou­ché direc­te­ment les élèves, avec la mala­die ou la perte d’un proche, mais aus­si l’i­so­le­ment ou encore des ten­sions avec l’en­tou­rage » explique notre Ministre. Et il a rai­son ! Sans négli­ger les vio­lences intra­fa­mi­liales mal­heu­reu­se­ment…

Col­lec­ti­ve­ment, ces temps d’é­change seront pri­mor­diaux, puis­qu’ils per­met­tront et favo­ri­se­ront :

- l’é­coute

- l’ac­cueil des émo­tions des enfants

- l’i­den­ti­fi­ca­tion d’é­ven­tuelles situa­tions trau­ma­ti­santes de confi­ne­ment

- les expli­ca­tions sur les nou­velles règles de vie à l’é­cole et dans l’é­ta­blis­se­ment (mesures bar­rière, dis­tan­cia­tion sociale, objec­tifs péda­go­giques d’ap­pren­tis­sage jus­qu’à la fin de l’an­née, etc.).

Les élèves qui auront plus ou moins « décro­ché » pen­dant cette période de confi­ne­ment « feront l’ob­jet d’une atten­tion toute par­ti­cu­lière afin de les mettre dans des condi­tions d’ap­pren­tis­sage favo­rables », insiste le Ministre.

Indi­vi­duel­le­ment, le lun­di 18 mai et les jours sui­vants, je rece­vrai mes élèves afin de par­ler « en tête à tête » avec eux de cette période de confi­ne­ment, de leur remettre toutes les copies du tra­vail four­ni pen­dant ces semaines d »  »école à la mai­son » et faire le point sur les objec­tifs que nous nous fixe­rons pour cette fin d’an­née sco­laire, une année sco­laire qui ne res­semble en rien aux pré­cé­dentes…

Comme je l’é­cri­vais à plu­sieurs reprises, celles et ceux qui s’en sor­ti­ront auront su faire preuve d’ADAPTABILITÉ.

Je vous laisse y réflé­chir ; il n’est jamais trop tard pour rat­tra­per le temps dit « per­du » !

Chris­tophe Labrousse, péda­gogue