ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Une rentrée des classes en musique

Nous avons le plai­sir de vous accueillir aujourd’hui, à Savio, où nous vous sou­hai­tons de vivre durant la pro­chaine année sco­laire de superbes aven­tures entre vous et avec l’équipe ensei­gnante. Savio n’est pas le monde des « Bisous­nours », mais, au bout de vingt-trois années, nous savons ce qu’il faut faire pour que les échecs soient der­rière vous. Vous tour­nez une page. Nous ne nous occu­pe­rons pas de ce que vous avez fait pré­cé­dem­ment et nous ne sommes pas là pour vous juger, mais pour vous aider afin que vous puis­siez repar­tir sur de bons rails. Soyez des éponges, imbi­bez-vous de ce que les équipes vont vous ensei­gner et ser­vez-vous de Savio comme d’un trem­plin pour votre ave­nir.

Pour la deuxième année consé­cu­tive, le minis­tère de l’Éducation natio­nale a deman­dé que le jour de la ren­trée, toutes les écoles, les col­lèges et les lycées accueillent les élèves en musique. Une idée très inté­res­sante car, comme le sti­pule l’adage, « la musique adou­cit les mœurs », mais j’ai envie de rajou­ter que la « vraie » musique – celle qui jux­ta­pose les notes et crée l’har­mo­nie – apaise les ten­sions, favo­rise l’écoute et créé la confiance. Pour moi qui suis mélo­mane, je salue cette ini­tia­tive, d’autant plus que, cette année, les Savio­tins seront vite « mis dans le bain » puisque, dès le mer­cre­di 19 sep­tembre, ils com­men­ce­ront à répé­ter pour la comé­die musi­cale « La Forêt comes­tible » qu’ils inter­pré­te­ront, sur scène, les 21 et 24 novembre.

Aujourd’hui, nous démar­rons notre 23e ren­trée sco­laire, signe que notre péda­go­gie répond aux attentes des jeunes et des familles. Les outils uti­li­sés sont effi­caces et font leurs preuves.

I – UNE PEDAGOGIE QUI ÉVOLUE SANS CESSE.

  • le non négo­ciable qui per­met de cla­ri­fier toute situa­tion.
  • Nous allons faire en sorte de vous ame­ner à rai­son­ner plu­tôt que de vous lais­ser ren­trer dans le conflit.
  • Nous allons vous pro­po­ser de faire des choix afin que vous mesu­riez les consé­quences de vos déci­sions et de vos actes. En effet, à tra­vers le choix, nous allons deman­der aux enfants de s’engager, ce qui les condui­ra à la réflexion. De plus, à 16 h, vous rédi­ge­rez un contrat d’engagement avec l’équipe édu­ca­tive sur le « vivre ensemble » à Savio.

II – UNE PEDAGOGIE QUI POSE LE CADRE

Par­mi nos objec­tifs :

- Sécu­ri­ser

- Res­pon­sa­bi­li­ser

- Faire vivre les consé­quences des actes des enfants

- éta­blir la confiance envers le pro­fes­seur ou l’éducateur

- envers les per­son­nels de l’éducation

- envers ses cama­rades

- envers l’école tout sim­ple­ment.

Nous tra­vaille­rons sur la maî­trise du res­pect afin de créer l’empathie et l’esprit de cama­ra­de­rie : dès la semaine pro­chaine, nous com­men­ce­rons nos cours de médi­ta­tion et d’empathie.

  • À Savio, nous allons à la racine de la racine ; il nous faut avoir le sens de la sim­pli­ci­té dans les cours pour être com­pris de nos élèves. Aujourd’hui, encore plus qu’avant, il faut éra­di­quer la vio­lence grâce au voca­bu­laire.

III – NOS PARTICULARISMES

  • La jour­née débute par 15 minutes de médi­ta­tion ou quinze minutes d’empathie.
  • La « Jour­née Cultu­relle » qui a lieu le mer­cre­di est consa­crée aux acti­vi­tés artis­tiques et au sport. Elle débute par un ate­lier phi­lo­so­phique pour les classes de col­lège. Il s’agit d’une heure de dis­cus­sions, arbi­trées par Chris­tophe Labrousse, autour d’un thème choi­si par un élève qui en fait la pré­sen­ta­tion. Cet ate­lier est sui­vi d’ateliers sus­ci­tant géné­ra­le­ment beau­coup d’enthousiasme de la part des élèves : les ate­liers théâ­tral, musi­cal, ciné­ma­to­gra­phique et d’arts visuels, de chant, d’arts plas­tiques et de vidéo sans oublier, bien sûr, les sports col­lec­tifs. L’art est la base de la péda­go­gie savio­tine,
  • De nom­breux inter­ve­nants exté­rieurs sont pré­vus dont Marie Vul­lo de l’U­nion Régio­nale des Foyers Ruraux pour le théâtre et Sté­phane Jau­ber­tie pour des ate­liers d’é­cri­ture dyna­mique et de mise en espace.
  • Des visites sont pré­vues, comme vous pour­rez le consta­ter dans le pro­jet péda­go­gique ci-des­sous.

Mon chal­lenge

J’ai un chal­lenge. J’ai orga­ni­sé en juillet der­nier une jour­née à Paris pour les enfants et le per­son­nel admi­nis­tra­tif de la com­mune de Saint-Léger durant laquelle nous avons été reçus à l’Assemblée natio­nale par la dépu­tée des Deux-Sèvres Del­phine Batho et au Sénat par les séna­teurs Phi­lippe Mouiller et Jean-Marie Moris­set. Les trois par­le­men­taires ont pro­po­sé d’accueillir les savio­tins lors d’une pro­chaine visite à Paris, à pro­gram­mer. Pour que cette sor­tie soit réa­li­sable pour tous les Savio­tins, l’équipe édu­ca­tive et les parents qui le sou­haitent, nous avons besoin de 2 000 €. C’est un mon­tant éle­vé et je suis dans l’obligation de faire appel aux dons pour mon­ter ce pro­jet. Le mes­sage est lan­cé : ce serait bien de réa­li­ser ce pre­mier pro­jet d’école.

IV PRÉSENTATION DU PROJET PÉDAGOGIQUE 2018 – 2019

Le pro­jet péda­go­gique de l’année sco­laire 2018 – 2019 com­prend deux axes essen­tiels : un par­cours d’éducation artis­tique et cultu­relle dont vous trou­ve­rez les prin­ci­paux élé­ments ci-des­sous et un par­cours citoyen ou com­ment deve­nir un éco-citoyen ?

LE PARCOURS D’EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

         1 – Pour­quoi étu­dier la culture au XXème siècle ?

Un cou­rant (ou mou­ve­ment) artis­tique est un ensemble d’œuvres et d’ar­tistes regrou­pés autour d’une même démarche artis­tique et intel­lec­tuelle. De nom­breux cou­rants sont créés par des artistes d’a­vant-garde, qui sou­haitent chan­ger les pra­tiques de leur époque.

Le XXème siècle connaît d’im­por­tants bou­le­ver­se­ments his­to­riques et tech­no­lo­giques : nou­veaux modes de trans­port rapides (auto­mo­bile, train, avion…), nais­sance de la psy­cha­na­lyse, guerres mon­diales, appa­ri­tion du numé­rique… Cha­cun d’eux amène les artistes à s’in­ter­ro­ger sur leur socié­té, sur leur pra­tique de l’art ou à expri­mer leur révolte.

         2 – L’Art sous toutes ses formes au XXème siècle.

Voi­ci les dif­fé­rents thèmes qui sont étu­diés cette année :

  • Les grands cou­rants artis­tiques du XXème siècle
  • Le ciné­ma
  • La bande des­si­née
  • La lit­té­ra­ture
  • Les arts de la scène : théâtre et danse
  • La pein­ture
  • La pho­to­gra­phie
  • La sculp­ture et l’ins­tal­la­tion : l’art en trois dimen­sions
  • L’ar­chi­tec­ture
  • Les arts du quo­ti­dien : arti­sa­nat, desi­gn, mode
  • Les arts gra­phiques.

         3 – Études et visites.

  • Les Savio­tins vont visi­ter la Bien­nale d’Art Contem­po­rain de Melle au pre­mier tri­mestre.
  • Ils visi­te­ront le musée de la bande des­si­née d’An­gou­lême lors du second tri­mestre.
  • Ils se ren­dront éga­le­ment à Royan pour visi­ter et étu­dier toute l’ar­chi­tec­ture « moderne » de cette ville recons­truite après le bom­bar­de­ment de la Seconde Guerre mon­diale.
  • Les Savio­tins par­ti­cipent à l’é­cri­ture et aux cho­ré­gra­phies de la comé­die musi­cale « La Forêt comes­tible » qu’ils inter­pré­te­ront sur scène les 21 et 24 novembre.

LE PARCOURS CITOYEN

1 – Un citoyen : c’est quoi ? C’est qui ?

Chaque groupe, avec son édu­ca­teur réfé­rent (Chan­tal, Jor­dan et Chris­tophe), tra­vaille­ra sur la défi­ni­tion du terme « citoyen ». Visites (Mai­rie, Pré­fec­ture, Assem­blée natio­nale, Sénat, etc.).

2 – Deve­nir un éco-citoyen.

(Avec Chan­tal et Jor­dan) :

  • visite d’une plate-forme de tri, à Poi­tiers (86)
  • par­ti­ci­pa­tion à l’o­pé­ra­tion « Net­toyons la nature »
  • veiller au non gas­pillage de la nour­ri­ture en par­te­na­riat avec la Région
  • se ser­vir du com­pos­teur
  • trier les déchets (conte­neurs appro­priés).

3 – Choi­sir une asso­cia­tion de son vil­lage.

Spor­tive ou cultu­relle, il s’a­git que chaque Savio­tin passe une jour­née ou une demi-jour­née en immer­sion dans une asso­cia­tion cari­ta­tive de sa com­mune pour venir y appor­ter son aide (pen­dant les vacances ou le week-end).

4 – Être citoyen : c’est s’in­for­mer.

  • Par­ti­ci­pa­tion à des émis­sions de radio à D4B
  • Orga­ni­sa­tion de la semaine de la presse avec la pré­sence de jour­na­listes de « La Concorde », de « La Nou­velle Répu­blique », et du « Le Cour­rier de l’Ouest ».

5 – Voya­geur et citoyen.

  • Inter­ven­tion d’un agent de la SNCF pour sen­si­bi­li­ser les élèves à la sécu­ri­té et la citoyen­ne­té
  • Règles d’une col­lec­ti­vi­té : droits et devoirs.

Gas­pillage ali­men­taire.

J’ouvre une paren­thèse : nous avons l’honneur d’accueillir aujourd’hui Madame Soraya Ammouche, Conseillère régio­nale de la région Nou­velle-Aqui­taine en charge de la réduc­tion du gas­pillage ali­men­taire dans les éta­blis­se­ments rece­vant du public de la région. Nous allons tra­vailler ensemble avec notre cheffe Amé­lie sur le gas­pillage.

Impli­ca­tion néces­saire des parents.

Il est impor­tant que les parents s’impliquent dans la vie sco­laire de leurs enfants et par­ti­cipent au pro­jet péda­go­gique. Nous sommes là pour mettre en place une nou­velle dyna­mique et nous devons mar­cher la main dans la main. D’ailleurs, pour vous aider et vous sou­te­nir, nous avons créé l’année der­nière une école des parents « Le Cercle des Parents pas Car­rés » dont les ses­sions débu­te­ront dès octobre. Je vous demande d’assister à l’une des ses­sions. Il est impor­tant que je vous ren­contre dans le cadre de l’école des parents, sans vos enfants.

J’ai éga­le­ment mis en place une for­ma­tion en direc­tion des parents qui débu­te­ra aux vacances de la Tous­saint, com­pren­dra 3 modules de cha­cun deux jours et déli­vre­ra un diplôme : le Cer­ti­fi­cat d’Aptitude pour deve­nir un Parent Eclai­ré (CAPÉ). Toutes les infor­ma­tions concer­nant les ses­sions de l’école des parents et la for­ma­tion seront sur notre site dès la semaine pro­chaine.

Le 20 octobre, je serai pré­sent à notre stand au Salon du Livre de Niort et où j’animerai, en pré­sence de M. et Mme Patu­reau ain­si que de Mme Bro­met-Camou, psy­cho­logue et invi­tée d’honneur du salon, une confé­rence sur le thème « Regards sur le han­di­cap ».

En conclu­sion, je sou­haite à nou­veau la bien­ve­nue à tous ceux qui vont vivre cette année sco­laire 2018 – 2019 à Savio, et je leur rap­pelle que « l’école, c’est la chance de votre vie, c’est la route qui vous conduit vers la liber­té ».

Chris­tophe Labrousse – 5 sep­tembre 2018