ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

L’ennui peut être stimulateur de créativité

Le mot du péda­gogue

Durant cette période de confi­ne­ment qui pour­rait être plus longue que pré­vu, à une époque où nos enfants sont « sur-occu­pés », les voir s’en­nuyer par­fois peut être sal­va­teur !

En effet, les enfants d’au­jourd’­hui n’ont jamais le temps de s’en­nuyer entre l’é­cole et les mul­tiples acti­vi­tés qui leur sont acces­sibles. Les parents culpa­bi­lisent lors­qu’en matière de puni­tion, ils sont « obli­gés » de les pri­ver d’é­crans quels qu’ils soient.

Le fait de ne pas avoir sans cesse une acti­vi­té va per­mettre, en effet, de sti­mu­ler l’i­ma­gi­na­tion, à condi­tion de lais­ser pas­ser le laps de temps pen­dant lequel, effec­ti­ve­ment, l’en­fant se plaint de ne pas savoir quoi faire. En effet, éle­ver un enfant, c’est aus­si sti­mu­ler sa créa­ti­vi­té – c’est ce que nous fai­sons, à Savio, à tra­vers les dif­fé­rentes acti­vi­tés pro­po­sées avec les intervenant(e)s extérieur(e)s – ; la créa­ti­vi­té a besoin de temps, et, quand le cer­veau n’a pas de tâche pré­cise à faire, il prend alors le temps de réflé­chir ; des ques­tions viennent à la sur­face car l’en­fant aime aus­si se racon­ter des his­toires.

La soli­tude per­met à l’en­fant ou à l’a­do de déve­lop­per son monde inté­rieur. Un exemple : la lec­ture, même si elle consi­dé­rée comme un pen­sum pour beau­coup de nos jeunes. Pour­tant, nom­breux sont celles et ceux qui disent avoir res­sen­ti plus de plai­sir à lire les pavés de « Har­ry Pot­ter »  que lors de la vision des films. Tout sim­ple­ment parce que la lec­ture laisse une place à l’i­ma­gi­na­tion.

En s’en­nuyant, l’en­fant peut remar­quer cer­tains détails qu’il n’au­rait pas remar­qués en étant occu­pé. L’en­nui aide éga­le­ment à la créa­tion de la per­son­na­li­té. En effet, ces moments contri­buent à la prise d’au­to­no­mie ain­si qu’à un déta­che­ment pro­gres­sif vis-à-vis de ses parents. Cepen­dant, les enfants d’au­jourd’­hui éprouvent des dif­fi­cul­tés à trou­ver des acti­vi­tés, étant don­né que l’on ne cesse de les occu­per sans qu’ils n’aient à faire preuve d’au­cune inti­tia­tive.

Et si nous leur mon­trions qu’il y a du posi­tif à prendre un peu de temps pen­dant ce confi­ne­ment !

Chris­tophe Labrousse

Direc­teur-Fon­da­teur École-Col­lège Savio