ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

La semaine du goût

La semaine du goût se dérou­le­ra du 12 au 16 octobre et pro­po­se­ra aux Savio­tins « un voyage au fil du temps ».

Concoc­tés par notre Cheffe Amé­lie, les menus pui­se­ront leurs sources d’a­bord dans la gas­tro­no­mie du Moyen-Age, puis ils tra­ver­se­ront les siècles jus­qu’à nos jours. Comme le dit Amé­lie : « une semaine, c’est un peu court pour don­ner un véri­table aper­çu, mais, au moins, les Savio­tins auront une idée de ce qui se fai­sait autre­fois et des grandes évo­lu­tions de la gas­tro­no­mie fran­çaise. » Sur le plan du goût, c’est une semaine de retour aux sources.

Lun­di, nous serons au Moyen-Age avec des plats tra­di­tion­nels plu­tôt sucrés, car à l’é­poque on trou­vait des amandes, du clou de girofle et du sucre un peu par­tout. En entrée, du lait lar­dé avec du lard, du lait et des œufs, puis en plat prin­ci­pal, du cor­ma­ry, c’est-à-dire de la longe de porc avec ail, coriandre et cumin. En des­sert, un flan sien­nois à base de poudre d’a­mande, d’eau de rose et de cannelle.

Mar­di, nous abor­de­rons la Renais­sance qui délaisse les épices pour lais­ser la place aux tra­di­tions culi­naires de l’Eu­rope du sud et plé­bis­cite l’o­do­ri­fé­rante fleur d’o­ran­ger. En entrée, crème de melon, du melon avec du citron, des épices, du sucre, et de la fleur d’o­ran­ger. Une poule au pot en plat prin­ci­pal, recette qui a su tra­ver­ser les âges, et, pour ter­mi­ner, un papillon de pomme de Capendu.

Mer­cre­di, nous tra­ver­se­rons les XVIIe et XVIIIe siècles et nous déjeu­ne­rons à la table du Roi Soleil qui met à la mode le pois­son d’eau douce qu’il appré­ciait par­ti­cu­liè­re­ment. En entrée, le soleil des champs, une salade de tomates, maïs et thon ; pour suivre une perche en filets au blanc et, en des­sert, une crème au thé. Une cui­sine au thé, reve­nue à la mode de nos jours.

Jeu­di, le XIXe et XXe siècles seront à l’hon­neur. C’est la période du grand chan­ge­ment dans la manière de man­ger. Finis les buf­fets où l’on allait se ser­vir ; le ser­vice à la Russe arrive avec les assiettes, les cou­verts qui n’exis­taient pas aupa­ra­vant et les ména­gères. On voit appa­raître des plats en gelée et, après un souf­flé au fro­mage en entrée, une bal­lo­tine de volaille sera ser­vie. En des­sert, bava­rois à la fraise.

Les pla­teaux repas seront accom­pa­gnés d’une petite carte expli­quant l’his­toire du plat. En quatre jours, les Savio­tins vont côtoyer de nou­velles saveurs, de nou­velles façons de cui­si­ner et de nou­velles épices. Une manière agréable d’a­bor­der l’his­toire de la gastronomie !

CDS News – 29 sep­tembre 2020