ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

CDS News

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Des priorités dès le retour des demi-pensionnaires, à Savio, le lundi 18 mai !

Le mot du péda­gogue

La qua­li­té de l’en­sei­gne­ment à dis­tance assu­ré par Caro­line, Isa­belle, Chan­tal, Cathe­rine, Jor­dan et moi-même, durant cette période de confi­ne­ment, ne s’est pas démen­tie, même s’il a fal­lu s’a­jus­ter à cette situa­tion inédite. Cepen­dant, rien ne peut rem­pla­cer un ensei­gne­ment en classe, par­ti­cu­liè­re­ment pour les élèves qui pré­sentent de plus grandes dif­fi­cul­tés que les autres et qui ne béné­fi­cient peut-être pas d’aide ou de sou­tien à la mai­son. Dès la semaine de reprise, les connais­sances et les com­pé­tences de cha­cune et cha­cun vont se mon­trer bien hété­ro­gènes.

Donc, tout-au-long de la semaine, nous nous consa­cre­rons à des points de situa­tion selon chaque dis­ci­pline pour iden­ti­fier où en est chaque élève dans ses appren­tis­sages et pré­ci­ser ses besoins. Un accom­pa­gne­ment encore plus « à la carte », comme nous le fai­sons habi­tuel­le­ment à Savio, s’im­po­se­ra natu­rel­le­ment à l’é­quipe péda­go­gique. Nous insis­te­rons sur le Fran­çais et les Mathé­ma­tiques plus par­ti­cu­liè­re­ment, sans délais­ser les autres dis­ci­plines.

En effet, je vais deman­der à mon équipe, durant cette fin d’an­née sco­laire, de s’as­su­rer, comme le demande le Ministre de l’E­du­ca­tion natio­nale et de la Jeu­nesse, « que les élèves maî­trisent les connais­sances néces­saires à la pour­suite d’é­tudes dans la classe supé­rieure et ain­si lut­ter effi­ca­ce­ment contre le risque de décro­chage. Cela implique d’ac­croître le temps d’en­sei­gne­ment consa­cré à la trans­mis­sion de ces savoirs ».

J’in­siste sur le fait que, par­mi les élèves qui ne peuvent reve­nir à Savio pour une rai­son ou une autre, la conti­nui­té sco­laire doit se pour­suivre : j’ai mis en place une feuille de notes « Spé­cial Confi­ne­ment » qui per­met­tra de faire le point sur le pas­sage ou non dans la classe supé­rieure. Evi­dem­ment, nous tenons compte de tous les para­mètres et de cette situa­tion sani­taire inédite, mais il ne s’a­git pas de mettre les enfants « encore plus en échec » en leur per­met­tant de pas­ser dans la classe supé­rieure, alors que le tra­vail du troi­sième tri­mestre a été esca­mo­té. Il faut être bien clair : nous sommes en train de par­ler de l’a­ve­nir proche de nos enfants. Les com­pé­tences du socle com­mun de connais­sances devront être res­pec­tées !

Je suis encore plus moti­vé pour créer du LIEN entre les dis­ci­plines en com­men­çant les cours par l’é­tude d’une œuvre artis­tique qui per­met­tra de tra­vailler, selon chaque classe, le pro­gramme deman­dé par l’E­du­ca­tion natio­nale dans chaque dis­ci­pline. Je sou­haite faire évo­luer la péda­go­gie savio­tine dans cette direc­tion. Je m’y attè­le­rai dès le mois de sep­tembre pro­chain pour la vingt-cin­quième année de la fon­da­tion de l’E­cole-Col­lège Domi­nique Savio !

L’Art et le Sport ont man­qué cruel­le­ment à un trop grand nombre de nos élèves…

Chris­tophe Labrousse, péda­gogue

Contact : 06 31 99 30 51