Inscriptions encore possibles
pour la rentrée 2021-2022 ! 

ÉCOLE COLLÈGE

SAVIO

École-Collège Savio

Une pédagogie novatrice et adaptée

Accueil de nouveaux élèves en cours d'année.

Actualités

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Christophe Tostain à Savio

Courrier de Christophe Tostain

Bon­soir Chris­tophe, voi­ci donc quelques nou­velles du front à trans­mettre aux Savio­tines et ses Saviotins :

 

Bon­jour tout le monde !!
Déso­lé d’avoir mis du temps pour vous don­ner des nou­velles mais la ren­trée s’est faite sur les cha­peaux de roues et je peux main­te­nant vous don­ner quelques belles nou­velles.
D’abord, j’espère que vous allez bien et que vous avez atteint toutes et tous le rythme de croi­sière de cette nou­velle ren­trée sco­laire.
De mon côté, le mois d’août et le mois de sep­tembre ont été bien mouvementés.

Avec ma com­pa­gnie de théâtre ‘la Cie du Phoe­nix, nous avons mon­té un gros pro­jet sur les 20 ans de la fer­me­ture de Mou­li­nex. En effet, ma com­pa­gnie de théâtre est implan­tée à Cor­melles le Royal dans le Cal­va­dos, et il y avait l’une des plus grosses uni­tés de pro­duc­tion des appa­reils Mou­li­nex. Au plus fort de son acti­vi­té, l’usine embau­chait plus de 3000 per­sonnes sur le site, ce qui était consi­dé­rable pour la petite ville de Cor­melles. Mal­heu­reu­se­ment, comme beau­coup d’industries de la région (Tré­fi­mé­taux, la SMN…), Mou­li­nex a dû fer­mer ses portes défi­ni­ti­ve­ment le 11 sep­tembre 2001. Oui, le 11 sep­tembre 2001, le même jour où deux avions se sont écra­sés dans les tours du World Trade Cen­ter. Les employés de Mou­li­nex ont vécu, ce jour là,  un drame per­son­nel, leur licen­cie­ment, et une tra­gé­die mondiale.

Courier de Christophe Tostain

J’ai donc pro­po­sé à la mai­rie de Cor­melles de construire un pro­jet théâ­tral pour mar­quer ce drôle d’anniversaire, et le Maire ain­si que ses adjoints et adjointes ont été enthou­siastes à la pro­po­si­tion.
Je suis donc par­ti à la recherche de témoi­gnages d’anciens employé.es. J’ai ren­con­tré des ouvriers, des ouvrières, des cadres, des agents tech­niques et j’ai écrit deux textes : « Vies d’usine » et « Silence d’automne ». J’ai réus­si à consti­tuer une troupe d’une ving­taine de comé­diens et de comé­diennes amateur.es et tout le mois d’août, nous avons répé­té, puis nous avons joué le 11 sep­tembre 2021, 20 ans après jour pour jour.

Nous avons pro­po­sé aux spec­ta­teurs une balade théâ­tra­li­sée en exté­rieur sur l’ancien site de Mou­li­nex. Les gens, par groupe de 40, par­taient en sui­vant un guide qui leur racon­tait l’histoire de Jean Man­te­let, l’inventeur du presse-purée et le fon­da­teur de Mou­li­nex. Puis, au fil de leur pro­me­nade, les spec­ta­teurs assis­taient à des say­nètes qui retra­çaient des moments clés, des tranches de vie à l’usine des années 70 jusqu’à la fer­me­ture. Et le soir, nous avons don­né une deuxième par­tie, le final, où la troupe était accom­pa­gnée par un comé­dien pro­fes­sion­nel, une musi­cienne et un musi­cien pour dire un texte poé­tique et musi­cal sur les bles­sures intimes cau­sées par la fer­me­ture. Car on ne le sait que trop peu, mais chaque fer­me­ture d’usine a pour consé­quence des drames humains ter­ribles.

Notre spec­tacle a été un grand suc­cès, nous avons eu beau­coup de monde, et notam­ment des anciens et anciennes de Mou­li­nex qui ont recon­nu l’importance de notre tra­vail et sa néces­si­té mémorielle.

Moulinex fermeture

Et puis, après cela, j’ai repris les cours de théâtre que je donne en lycée pour les pre­mières « option spé­cia­li­té Théâtre à Cher­bourg ».

J’ai aus­si réus­si à finir mon pre­mier roman noir inti­tu­lé « À la source du vide ». Je l’ai envoyé à quelques édi­teurs et je dois désor­mais faire œuvre de patience pour avoir une réponse…à suivre !

Et la grande nou­velle est la paru­tion de mon der­nier livre : « Hors zones » aux Édi­tions Espaces 34, texte dont nous avions lu des extraits l’année der­nière lorsque j’étais venu à Savio. Main­te­nant le livre va faire son che­min, le texte est libre de circuler…à suivre !

Et main­te­nant, je suis en période d’écriture, je tra­vaille sur mon nou­veau pro­jet inti­tu­lé « Zones d’ombres » et pour lequel je serai en rési­dence au Mou­lin du Marais très pro­chai­ne­ment. Lors de ma pro­chaine venue à Savio, nous aurons, j’espère, l’occasion d’en parler.

Enfin, la semaine pro­chaine je vais par­ti­ci­per avec des membres de ma com­pa­gnie à une opé­ra­tion ori­gi­nale qui a lieu à Cher­bourg depuis 20 ans (et à laquelle je par­ti­cipe depuis une bonne dizaine d’année), il s’agit des Mer­cu­rielles. Pen­dant une semaine, quatre auteurs et autrices de romans viennent faire des ate­liers d’écriture dans des lycées, des foyers de jeunes tra­vailleurs, des média­thèques, pour des migrants etc, et avec la com­pa­gnie,  nous sommes char­gés de faire le spec­tacle de clô­ture qui est une lec­ture très mise en scène d’un choix de textes qui auront été écrits pen­dant les ate­liers. Nous dis­po­sons de 24h pour mon­ter le spec­tacle !! C’est très court mais très stimulant !!!

Je vous sou­haite tout le meilleur et j’ai hâte de reve­nir vous voir en vrai !!!

Christophe Tostain

Votre Par­rain dévoué